Femmes et AVC

1 photo - Publié le

Agrandir l'image, .JPG 1,23Mo (fenêtre modale)

L'AVC touche plus fréquemment les femmes que les hommes, principalement en raison de la durée de vie plus longue chez la femme (à âge apparié, l'homme reste plus touché).

Il constitue la première cause de mortalité chez les françaises, avant les cardiopathies ischémiques et le cancer du sein. Les deux sexes se partagent des facteurs de risques communs comme l'hypertension artérielle, le diabète, le tabac, l'hypercholestérolémie, le surpoids, les troubles du rythme cardiaque… mais on remarque une augmentation des AVC chez les femmes jeunes, rapportée à la progression de l'obésité, du tabac et de l'hypercholestérolémie.

Par ailleurs, le pronostic des AVC chez la femme est plus sévère pour 2 raisons : la prédominance des causes cardiaques (arythmie cardiaque) réputées plus sévères et la prépondérance des AVC survenant à un âge avancé.

 

Cependant, il existe des facteurs de risques spécifiques aux femmes:

  • pour l'essentiel, liés à leur vie hormonale : contraception, grossesse, ménopause. Ces trois périodes ont en commun de favoriser une hypercoagulabilité sanguine pouvant être à l'origine d'un AVC artériel ou veineux. Par ailleurs des causes plus spécifiques peuvent survenir lors du dernier trimestre de la grossesse et du premier trimestre après l'accouchement: les principales causes spécifiques sont l'éclampsie, la thrombose veineuse cérébrale, et l'angiopathie réversible.
  • mais aussi l'association de la pilule avec l'hypertension, le tabac et la migraine.

En cas d'apparition brutale des symptômes suivants chez la femme et chez l'homme

  • paralysie brutale du visage
  • faiblesse brutale d'un bras ou d'une jambe
  • troubles soudain de la parole, de l'équilibre, de la vision
  • céphalées intenses soudaines et inhabituelles

APPELEZ LE 15 !

Dr Denis Sablot
Chef de service Neurologie
Centre Hospitalier de Perpignan

Pour aller plus loin : 

Voir le Site "Stop AVC" et la vidéo "La Femme et l'AVC".